Tilcara, Nord-Ouest Argentin

Découvrez le village andin de Tilcara, situé dans la quebrada de Humahuaca, Nord-ouest Argentin.

Géographie et climat de Tilcara

A 2.461 m d’altitude, Tilcara est un village d’un peu de 4.500 âmes. Son nom signifie « étoile filante » en quechua (langue traditionnelle andine). Il se situe dans la pittoresque Quebrada de Humahuaca, entre le Río Grande, le Río Huasamayo et le Cerro Negro. Contrairement à ses consœurs qui s’étendent le long de la route 9 et qui sont imbriquées entre le fleuve et la route, la ville de Tilcara s’élève au-dessus du río, position qui lui confère un cadre magnifique.
A 84 km de San Salvador de Jujuy et 25 km de Purmamarca au Nord, Tilcara se trouve juste après la région qui porte le nom de la « Paleta del Pintor » (« la Palette du Peintre »).

pulcara tilcara

Tilcara bénéficie du climat de la région de la Quebrada de Humahuaca. L’amplitude thermique est très importante toute l’année, surtout en altitude, il faut donc prévoir aussi bien des vêtements légers que des affaires plus chaudes. En effet, les températures dans la journée peuvent être élevées mais par contre, les nuits sont froides. L’hiver (juin à septembre) est plutôt sec et frais et l’été (novembre à mars) chaud et humide (orages). Voir notre fiche : Quand partir en Argentine.

Histoire de Tilcara

Tout comme de nombreuses villes du Nord-ouest, on ne peut dater précisément la fondation de Tilcara. On sait néanmoins que la région fut peuplée initialement d’indiens. En effet, il existe des indices témoignant d’une présence humaine dans la zone il y a plus de 10.000 ans. Lorsque L’Empire Inca s’imposa à la région, la zone de Tilcara appartenait alors à Kollasuyo, nom donné à la province méridionale de l’Empire. Cependant, cette période fut de courte durée car à peine 50 ans plus tard, au XVIe siècle, les Espagnols arrivèrent sur le territoire et finirent par le conquérir en 1598. Aujourd’hui, Tilcara est considérée comme l’une des capitales archéologiques du Nord-ouest argentin. Son sol est riche d’objets d’un passé lointain, et le site fortifié de Pucará de Tilcara à proximité, vieux de 800 ans, immortalise une partie de cette histoire.

Traditions, culture et folklore à Tilcara et nord-ouest

Le folklore de Tilcara est caractéristique de la culture de la région de la Quebrada de Humahuaca, l’une des mieux conservées du pays. Les traditions sont particulièrement respectées et populaires dans la région. La population est attachée à son folklore et se déplace volontiers depuis les alentours pour participer aux réjouissances. En effet, ponctué d’influences indiennes et des gauchos, loin d’être une culture du passé que l’on ne ressort que pour les fêtes, le patrimoine traditionnel de la région est un art vivant, partagé par tous. Les événements les plus marquants à Tilcara sont le carnaval de février où l’on déterre le diable pour s’amuser, ou encore la fête de la Pachamama, où l’on rend hommage à la Terre Mère.

Fêtes et événements à Tilcara

Enero Tilcareño (janvier) : cette manifestation, qui a lieu tous les ans, est d’une envergure impressionnante : pendant 15 jours, Tilcara se pare de 1000 couleurs pour la plus grande joie des touristes et de la population locale qui va vivre au rythme de nombreux événements quotidiens. Enseignement de danses folkloriques, expositions, chants, concerts, sont le fil rouge de l’Enero Tilcareño. En marge de ces événements, les participants ont également le plaisir de découvrir des animations qui changent d’une année sur l’autre, comme la Feria de la empanada, le festival de reggae ou encore le rallye à vélo.
Carnaval (février) : dans la région, le carnaval qui va durer un peu plus d’une semaine, est une manifestation très attendue et appréciée de tous. Il débute par la symbolique sortie de terre du diable qui va ensuite permettre de danser et dechanter au son de la musique traditionnelle, en déambulant dans les rues derrière les processions. Rituel propre au carnaval : on lance des serpentins et de la farine pour rendre encore plus festif l’événement. C’est l’enterrement du diable qui met tristement fin aux festivités.

La Semana Santa (avril) : elle est très célébrée à Tilcara. Certaines familles préparent des mois à l’ avance l’événement au cours duquel le peuple va exprimer toute sa dévotion à travers les processions dans les rues de la ville. La manifestation débute par le Domingo de Ramos (le Dimanche des Rameux), suivi du Lundi Saint, jour le plus important de la semaine où les gens affluent de toutes parts pour se réunir, et où les sikuris (groupes traditionnels de tambourins et de flûtes andines), entament leur spectacle. Un pèlerinage est alors organisé, de Tilcara au Col de Punta Corral où après quelques 12 heures de marche dans la montagne, les courageux pèlerins célèbre la Vierge. Le Samedi Saint clos les festivités.
Festival del Choclo (début mars) : il n’a pas lieu à Tilcara même mais à Maimará, à 8 km de là, vers le Sud. La manifestation est populaire et mélange sympathiquement musique folklorique et dégustation de plats traditionnels, notamment à base de maïs comme le pastel de choclo ou l’humita.

Musées et monuments : que visiter à Tilcara ?

Le musée archéologique : ce musée est un petit bijou. Riche et intéressant de part la qualité et la diversité de ses collections, la visite du lieu nous entraîne à travers les âges et les pays : belles céramiques boliviennes, momie chilienne, maison reconstituée précolombienne, mais aussi peintures, objets témoins de la culture locale, artisanat, sont autant de curiosités passionnantes qui abondent dans les salles de ce musée. Quelques objets très insolites à découvrir également, comme l’instrument pour inhaler des plantes hallucinogènes.
L’église de la Virgen del Rosario y San Francisco de Asís : sa taille imposante et son clocher à deux tours rendent cet édifice bien singulier pour la région. Construite en 1797 puis restaurée en 1865, l’église est un bel exemple d’architecture coloniale.
Le jardin botanique : sur 3 hectares, le jardín botánico de altura, expose de beaux spécimens de la flore locale, dont plusieurs variétés de cactus.

pont tilcara

Le musée régional de José A. Terry : il est essentiellement consacré aux œuvres de l’artiste tilcareño qui s’est illustré dans l’art de représenter les hommes et les coutumes de la région de la Quebrada, pendant plus de 40 ans (de 1910 à 1953).
Pucará de Tilcara : véritable richesse archéologique du pays, cette forteresse grandiose était, à l’époque précolombienne, un village construit stratégiquement sur une colline dominant la Quebrada. Il fait désormais bon se promener sur ce site, partiellement restauré dans les années 1950, qui abrite une nécropole, un jardin parsemé de plantes en tous genres (cactus, plantes médicinales…), une  » église  » assez atypique et bien sur les restes des maisons des habitants de l’époque. Plusieurs excursions offrent la possibilité de découvrir la beauté des paysages alentours également, au départ de Tilcara, en vélo, à pied ou à cheval.

Museo en los cerros : Tout près de Tilcara, dans la quebrada de Huichaira, au cœur de la province de Jujuy, se cache une surprise culturelle atypique. Construit en pierre d’adobe, le Museo en los cerros, littéralement musée dans la montagne, semble perdu dans le désert du Nord Ouest Argentin. Son architecture suit de près l’esthétique traditionnelle des habitations de la quebrada. Spécialisé dans la photographie, ce petit musée se donne pour objectif de constituer un espace d’échange interculturel au sein même des plus beaux paysages du pays. Le MEC est également un espace de création. En effet, le décor est propice à la rêverie et à l’imagination, sans parler du silence rare qui peut régner dans le musée. Une collection permanente de photographie y est exposée, dévoilant le travail de plus de 20 artistes argentins. Une deuxième salle est réservée aux expositions temporaires. Enfin, une vaste bibliothèque vous attend. Le MEC propose de multiples activités comme des cours de photographie ou des concours divers. Bon nombre de débats et discussions sur des sujets variés sont également mis en place régulièrement dans cette belle installation en harmonie parfaite avec son environnement d’exception.

Informations supplémentaires:
mail : info@museoenloscerros.com.ar
Lucio Boschi
0261-496-4379
http://www.museoenloscerros.com.ar/

Gastronomie : que manger à Tilcara ?

A Tilcara, il est habituel de manger les traditionnels plats de la région, souvent à base de quinoa (céréale andine qui se consomme en accompagnement) et de viande de lama. Cependant, on rencontre surtout dans le village les plats qui font la réputation du Nord-ouest argentin, à savoir :
Empanadas : les traditionnels petits chaussons fourrés au fromage, à la viande ou aux légumes font partie des incontournables de la région et du pays.
Tamal : pâte à base de farine de maïs, farcie à la viande, et cuite dans une feuille de maïs.

Locro : ragoût à base de maïs, haricots blancs, courge, bœuf (parfois porc), tripes, lard. La texture de ce plat nourrissant est en général assez crémeuse.
Humita : pâte à base de choclo (maïs jeune), de sucre et de lait, cuite dans la feuille du maïs.
Cayote : un fruit local, à consommer en confiture ou pâte de fruit.
Coca : on trouve les feuilles de Coca dans les épiceries de la région, et des infusions dans les cafés. Il faut savoir que la possession de ces feuilles de coca en grandes quantités, ou leur vente, est interdite en Argentine, mais que la consommation en petite quantité, pour l’infuser ou la mâcher, est tolérée.

Restaurants : où manger à Tilcara?

La Chacana : restaurant de l’établissement Tierra Azul, qui se trouve au cœur du village. Avec une décoration chaleureuse et des plats de qualité largement inspirés de la cuisine andine, c’est un lieu idéal pour faire une pause gastronomique.
El Patio : ce restaurant réuni les éléments primordiaux à la réussite d’un bon repas : l’accueil est convivial, la terrasse ombragée, la cuisine riche et traditionnelle, le cadre agréable et chaleureux. Les spécialités sont locales et cuisinées avec des produits du terroir. Le lama à l’orange ou la milanesa de queso de cabra (fromage de chèvre pané) sont un régal.

Bars et peñas : où sortir à Tilcara ?

La peña de Carlitos : ici, les touristes se confondent avec les locaux, pour créer un ensemble homogène plein de gaieté et de convivialité. Cette peña, tenue par l’aimable patron Carlito, bénéficie d’une atmosphère chaleureuse, notamment parce que la décoration du lieu aux couleurs locales, est agréable. Des concerts de musique folklorique animent certains soirs le bar.
Killa Resto Bar : ce lieu sympathique est à la fois un bar et un restaurant. Le Killa Resto bar se veut sans prétention, mais l’accueil et le lieu font l’unanimité auprès des touristes et des habitants de Tilcara. En outre, les prix sont accessibles.

Shopping : qu'acheter à Tilcara ?

Un marché artisanal qui se tient autour de la place centrale est l’endroit idéal pour dénicher souvenirs, objets insolites, œuvres artisanales et bien plus. On peut trouver des produits de la région comme : des sucreries, des ponchos, des instruments de musique, des objets d’arts réalisés par des artistes de la région… Ce marché est riche également de l’artisanat d’autres régions du Monde comme le Pérou, la Bolivie ou encore l’Equateur.

Hôtels et estancias : où se loger à Tilcara et ses environs ?

Notre sélection d’hôtels à Tilcara et ses environs :
À Tilcara :
Hôtel Boutique Las Marias : hôtel boutique spacieux et confortable qui bénéficie d’un cadre exceptionnel et d’une magnifique vue sur la vallée de Humahuaca.
Hôtel Rincón de Fuego : auberge luxueuse de style andin, oasis de fraîcheur et de calme. Étape gastronomique.
À Purmamarca :
Hôtel La Comarca : un hôtel de charme construit en harmonie avec le magnifique paysage du village de Purmamarca.
Hôtel El Manantial del Silencio : petit hôtel de luxe de style colonial, avec vue sur la montagne des Sept Couleurs de Purmamarca. Étape gastronomique.

Transports : comment se rendre à Tilcara ?

Une route vous emmènera jusqu’à Tilcara :
En bus : la connexion est bonne entre Tilcara et Humahuaca, San Salvador de Jujuy et Salta. Trajets quotidiens et fréquence correcte. De Buenos Aires, il faut compter 24 heures de trajet avec la compagnie Balut, par exemple.
En voiture : Tilcara est accessible par la route 9 depuis San Salvador de Jujuy (85 km) et Purmamarca (25 km) au Sud et Humahuaca (45 km) au Nord.

Dans les environs de Tilcara

El Cerro de los Siete Colores : la Montagne aux Sept Couleurs est sans nul doute l’attraction phare de Purmamarca. En effet, une géologie complexe a paré les parois de cette montagne de roches multicolores. Fait qui mérite le coup d’œil : les couleurs changent selon la luminosité extérieure, lorsque le soleil se lève, ou à la tombée de la nuit par exemple.
Humahuaca : à 45 km au Nord de Tilcara, Humahuaca est la plus grande ville de la Quebrada de Humahuaca. Il est agréable de s’arrêter ici car les touristes sont moins nombreux, les ruelles pavées dans le quartier historique sont jolies, les maisons basses en pisé reflètent la culture andine de la région. L’endroit est pittoresque et les magasins d’artisanat valent la peine.
Maimará : à 8 km de Tilcara, situé au pied de la fameuse et magnifique vallée de la « Paleta del Pintor »(« Palette du Peintre »), Maimará est un village typique de la Quebrada de Humahuaca. Son cimetière à flanc de colline a du cachet et son musée historique et anthropologique a le mérite d’être intéressant.

Circuits passant par la ville de Tilcara

Argentina Excepción propose plusieurs voyages à la découverte de la région du Nord-ouest Argentin en passant par Tilcara. Voici quelques exemples :
Voyage d’exception dans le Nord-ouest, de Cafayate à Humahuaca et de Cachi à Iruya : 12 jours avec chauffeur-guide pour admirer des paysages de grande beauté, dans une région riche en histoire, culture et archéologie. Logement en hôtels de charme.
Circuit sur la Route 40 : 38 jours avec chauffeur- guide sur la mythique route 40, pour admirer les plus beaux paysages et curiosités d’Argentine et de Patagonie.
Autotour de Salta à Jujuy, de Tucuman à Iruya : 12 jours en catégorie exception à travers un parcours exotique et coloré. En plus des paysages, c’est la culture et les traditions de la région qui font de ce circuit une expérience d’une richesse inoubliable.
Tous nos séjours en Patagonie et en Argentine