Estancias et missions jésuites en Argentine, Misiones & Córdoba – 4

Ce séjour historique et culturel vous fait decouvrir l’héritage jésuite en Argentine.

JOUR 1 : BUENOS AIRES

Descriptif : un chauffeur vient vous chercher à l’aéroport international d’Ezeiza pour vous conduire à votre hôtel. Après installation, nous vous invitons à une première visite du patrimoine laissé par les jésuites, près de la Plaza de Mayo. Au début du XVIIe siècle, cet ordre religieux s’était vu attribuer un pâté de maisons (manzana en espagnol) sur la Plaza Mayor. Celui-ci fut détruit quand les autorités du vice-royaume ont décidé de construire une forteresse pour se défendre des pirates et corsaires, forteresse qui à son tour sera détruite pour être plus tard remplacée par la Casa Rosada, le Palais présidentiel. Les jésuites se sont alors déplacés de quelques dizaines de mètres pour implanter une église, une université et le siège des Missions. C’est cet ensemble que l’on appelle aujourd’hui la Manzana de las luces, le quartier des Lumières, situé dans le Microcentro. C’est ici que débarquaient les religieux arrivant d’Europe pour rejoindre ensuite l’université de Córdoba et les missions du nord-est du pays.

Les jésuites étaient de grands architectes. On leur doit l’église baroque San Ignacio, sur la rue Bolivar, qui faisait partie de la Manzana et est aujourd’hui la plus ancienne de Buenos Aires. Le plan du cabildo colonial, qui abritait les autorités du vice-royaume, est l’œuvre du jésuite Primoli. Le cabildo a été modifié et amputé à plusieurs reprises, notamment pour percer l’avenue de Mai, dont vous admirerez la belle architecture d’influence espagnole. Ce tour se termine à travers les rues pavées du quartier de San Telmo, l’un des plus anciens de Buenos Aires, avec ses belles demeures patriciennes. En fin de journée, briefing autour d’une carte avec l’un de nos responsables opérations.

Déjeuner et dîner : libres.
Nuit : Hôtel Legado Mítico ou équivalent.

JOUR 2 : BUENOS AIRES / PUERTO IGUAZÚ

Descriptif : le matin, un chauffeur vient vous chercher à l’hôtel pour vous conduire à Aeroparque, d’où vous embarquez pour Puerto Iguazú. Après un vol de 1h50 environ, vous êtes attendu par un chauffeur qui vous conduit à la Posada Puerto Bemberg, un hôtel situé en pleine jungle à une demi-heure de la ville. Nous vous proposons dans l’après-midi une visite aux gisements de pierres semi-précieuses des mines de Wanda, au bord du fleuve Paraná. Vous pourrez même acheter des bijoux ou objets décoratifs en topaze, agate, améthyste. Retour à la posada pour profiter de son parc et de sa piscine, de la belle cave du bar à vin pour prendre un verre sur la terrasse qui domine le fleuve avant de goûter à la cuisine gourmet du restaurant.

Chronologie et distance : la posada se trouve à Puerto Libertad, à environ 40 km de l’aéroport de Puerto Iguazú, soit 30 minutes en voiture. Les mines de Wanda ne sont qu’à une dizaine de km.
Déjeuner et dîner : libres (collation dans l’avion).
Nuit : Hôtel Posada Puerto Bemberg.

JOUR 3 : CHUTES D'IGUAZÚ ARGENTINE

Descriptif : journée de visite au Parc national Iguazú pour découvrir les spectaculaires chutes d’Iguazú. Des passerelles et sentiers aménagés permettent de les admirer sous tous les angles, au milieu de la végétation exubérante. On peut même prendre un bateau pour aller quasiment sous une chute. La Garganta del diablo est le clou de ce spectacle naturel, avec une chute de 80 m de haut en forme de fer à cheval qui se jette dans la rivière dans un fracas assourdissant.

Vous verrez aussi des papillons multicolores, des caïmans se prélassant au soleil, des perroquets, des coatis qui tenteront de vous voler quelque nourriture… C’est dans cette région au confluent des fleuves Iguazú et Paraná que les missionnaires jésuites ont commencé à évangéliser le peuple guarani au XVIIe siècle. Retour à la posada dans l’après-midi pour profiter des installations de cet établissement intime et chaleureux qui vient juste d’ouvrir ses portes.

Chronologie et distance : 40 km entre la posada et les chutes, soit 30 minutes en voiture.
Déjeuner et dîner : libres dans le parc d’Iguazú.
Nuit : Hôtel Posada Puerto Bemberg.

JOUR 4 : MISSIONS JÉSUITES / SAN IGNACIO MINÍ / LORETO / SANTA ANA

Descriptif : le matin, vous quittez la posada par la Route 12 qui longe le Paraná, en direction du sud. Vous faites une première étape à la mission jésuite de San Ignacio Miní, les ruines les plus belles et les mieux conservées de toutes les réductions. En voyant ce qui reste du portail de l’église, on peut imaginer ce que représentait San Ignacio au XVIIIe siècle, quand elle comptait plusieurs milliers d’habitants guaranis, qui avaient eux-mêmes construit et sculpté cette église de 74 m de long.

Trente missions avaient été implantées le long de la frontière entre les royaumes d’Espagne et du Portugal entre 1609 et 1767. Le système communautaire des jésuites était totalement novateur pour l’époque, avec une place importante donnée à l’éducation et aux arts. Nous continuons vers Loreto, fondée la première en 1610. C’est là que les jésuites ont installé la première imprimerie du pays afin de pouvoir imprimer leurs propres livres, en espagnol et en guaraní.

A quelques km, Santa Ana a été avalée par la forêt mais quelques vestiges ont été dégagés, notamment ceux de l’église qui disposait d’un escalier monumental. En fin de journée, vous êtes accueillis à l’estancia Santa Cecilia, à Candelaria. On y pratique encore l’élevage et vous pourrez voir le travail des gauchos, ou profiter de la piscine et de l’immense parc.

Distance : 205 km de la posada Puerto Bemberg aux ruines de San Ignacio, puis 10 km jusqu’à Loreto et 10 km jusqu’à Santa Ana, ensuite 18 km jusqu’à l’estancia Santa Cecilia. Excursion d’une journée.
Déjeuner : libre.
Dîner et nuit : Estancia Santa Cecilia.

JOUR 5 : POSADAS / BUENOS AIRES

Descriptif : le matin, libre à vous de profiter de l’estancia Santa Cecilia, simplement au bord de la piscine ou à l’ombre de ses belles galeries, à moins de partir pour une excursion à cheval ou en 4×4 vers le fleuve Paraná (coût supplémentaire). Après le déjeuner, le chauffeur vous conduit à l’aéroport de Posadas d’où vous embarquez pour Buenos Aires. De retour dans la capitale argentine, nous vous conduisons à votre hôtel situé dans le quartier branché de Palermo Soho, où vous trouverez beaucoup de boutiques et restaurants.

Distance : 40 km environ de l’estancia à l’aéroport.
Déjeuner : estancia Santa Cecilia.
Dîner : libre.
Nuit : Hôtel Legado Mítico ou équivalent.

JOUR 6 : BUENOS AIRES / CÓRDOBA

Descriptif : le matin, un chauffeur vient vous chercher à l’hôtel pour vous conduire à Aeroparque d’où vous embarquez pour la ville de Córdoba. Après un vol de 1h15 environ, on vous accueille, avant un transfert vers l’estancia Los Potreros, à La Cumbre, dans les Sierras Chicas. Cette estancia d’élevage bovin à 1.100 m d’altitude possède aussi un haras. Cet établissement fut pensé pour offrir un contact authentique avec la vie rurale mais avec le confort de la vie moderne.

La maison, pleine de livres et d’antiquités, dégage une atmosphère élégante et chaleureuse. La cuisine est élaborée avec les fruits et légumes biologiques de l’estancia et propose bien sûr de délicieuses parrillas de bœuf, accompagnées du vin produit par l’estancia elle-même.

Chronologie et distance : environ 65 km de Córdoba à l’estancia Los Potreros, soit 1 h de voiture.
Déjeuner : libre.
Dîner et nuit : Estancia Los Potreros.

JOUR 7 : CÓRDOBA / ESTANCIA LOS POTREROS

Descriptif : journée consacrée aux nombreuses activités proposées par l’estancia. La spécialité de la maison est l’élevage de chevaux criollos et péruviens de paso, qui permet de faire des balades pour explorer les environs sur les traces des pumas et des condors, ou suivre les gauchos qui vous inviteront à essayer d’attraper un poulain au lasso. L’estancia élève aussi des chevaux de polo, sport d’excellence en Argentine, auquel vous pourrez vous essayer si vous le souhaitez.

A quelques km, il est possible de jouer au golf (trois terrains), de faire du mountain bike ou du parapente, qui a fait la renommée de La Cumbre. La sérénité du lieu est aussi une invitation au repos, à la lecture, à la peinture, au bord de la piscine. En janvier, ne pas manquer le festival national de folklore de Cosquín et le Festival nocturne de doma (dressage) et folklore de Jesús María.

Activités non incluses dans le prix : cours de polo avec un professionnel et activités à l’extérieur (golf, mountain bike, parapente).
Déjeuner, dîner et nuit : Estancia Los Potreros.

JOUR 8 : ESTANCIAS JÉSUITES CÓRDOBA

Descriptif : après une matinée d’activités et un succulent déjeuner à l’estancia, l’après-midi est consacré à la visite des estancias jésuites de Jesús María et Caroya. Les jésuites avaient fondé ces grandes estancias de culture et d’élevage pour financer et alimenter les pensionnaires de l’université et du noviciat de Córdoba.

Fondée en 1616, l’estancia Caroya a été la première des six qui seront construites dans la région. L’estancia Jesús María était spécialisée dans la production de vin et propose, outre ses bâtiments parfaitement conservés, un intéressant musée. Ce remarquable ensemble d’architecture coloniale est classé, avec le quartier jésuite de Córdoba, au patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco.

Distance : les estancias jésuites sont très proches l’une de l’autre, à une soixantaine de km de Los Potreros.
Déjeuner, dîner et nuit : Estancia Los Potreros.

JOUR 9 : ESTANCIAS DE CÓRDOBA / ALTA GRACIA

Descriptif : vous quittez les montagnes en début de matinée pour rejoindre le sud de Córdoba et Alta Gracia. La très belle estancia jésuite de style baroque est située au cœur même de ce village. Ne manquez pas l’exposition très complète sur les jésuites et l’histoire coloniale entre ses murs centenaires. Juste à côté, on trouve encore le tajamar, un bassin construit pour arroser les cultures. Alta Gracia est réputé pour son climat sain, raison pour laquelle Ernesto Guevara y a fait une longue cure contre son asthme. Un musée lui est consacré dans le village.

Vous continuez ensuite sur une magnifique route de montagne traversant le Parc national El Condorito pour arriver à l’estancia La Lejanía, près de Nono. Au pied de la Sierra de los Comechingones et à 1.000 m d’altitude, vous êtes accueillis par les propriétaires de ce petit paradis de verdure et de tranquillité.

Distance : 120 km de l’estancia Los Potreros à Alta Gracia, puis 135 km jusqu’à l’estancia La Lejanía.
Déjeuner : libre à Alta Gracia.
Dîner et nuit : Estancia La Lejanía.

JOUR 10 : ESTANCIA LA LEJANÍA

Descriptif : la Lejanía propose des activités comme la pêche à la truite dans les eaux cristallines de la rivière qui traverse la propriété, des balades à pied ou à cheval, des excursions en 4×4. Vous pouvez aussi profiter des installations de la propriété pour jouer au tennis, aux boules, au billard, au baby-foot, au ping-pong ou vous initier à un jeu sud-américain : le sapo (le crapaud). La piscine à débordement avec vue sur la montagne et la plage de sable au bord de la rivière vous permettront de prendre des bains de soleil. Parfois, vos hôtes organisent des fêtes typiques avec les gauchos de la région.

Activités optionnelles non incluses dans le prix : balade à cheval, équipement de pêche à la mouche, guide pour randonnées à pied, excursions en 4×4, massages.
Déjeuner, dîner et nuit : Estancia La Lejanía.

JOUR 11 : CÓRDOBA / MANZANA JESUÍTICA

Descriptif : le matin, un chauffeur vient vous chercher pour vous conduire dans la ville de Córdoba. Après installation à l’hôtel, nous vous proposons de découvrir le quartier jésuite. Córdoba était une ville importante à l’époque coloniale et également la capitale de la province des missions jésuites. L’ordre a d’abord construit un Colegio en 1613, qui deviendra la première université argentine quelques années plus tard. Les candidats missionnaires étaient reçus au noviciat pour pouvoir étudier avant de rejoindre leur mission.

Toute cette manzana jesuítica, en plein centre de Córdoba, est un joyau colonial inscrit au Patrimoine de l’Humanité. On peut visiter les magnifiques cloîtres et l’exceptionnelle bibliothèque de l’université, l’église avec son plafond en coque de bateau renversée, le musée historique et l’ancienne crypte. On en profitera aussi pour faire un tour sur la place San Martín toute proche qui abrite le cabildo colonial et la cathédrale.

Distance : environ 180 km de l’estancia à Córdoba.
Déjeuner et dîner : libres.
Nuit : Hôtel Boutique Azur Real ou équivalent.

JOUR 12 : CÓRDOBA / BUENOS AIRES

Descriptif : le matin, le chauffeur vous reconduit à l’aéroport de Córdoba, où vous embarquez pour un vol de 1h15 environ à destination de Buenos Aires. Le soir, vous découvrez de ce qui fait la renommée de Buenos Aires dans le monde entier : le tango. Vous dînez dans l’ambiance intime du Rojo Tango, le cabaret de l’hôtel Faena à Puerto Madero, où un spectacle vous fera apprécier toute la virtuosité de cette danse, accompagnée d’un orchestre.

Que faire ? Après installation à l’hôtel, nous vous invitons à une dernière visite du patrimoine laissé par les jésuites, cette fois-ci dans l’élégant quartier de Recoleta. A l’époque coloniale, la Recoleta était la campagne de Buenos Aires, petite ville serrée autour de sa Plaza Mayor. Les Franciscains y avaient implanté un couvent et confièrent à l’architecte jésuite Bianchi la construction de l’église Notre Dame de Pilar. Cette fois-ci, le style, d’inspiration italienne, est plus épuré que les volutes de San Ignacio. Notre Dame de Pilar subira plusieurs modifications et deviendra basilique. Elle jouxte le célèbre cimetière de la Recoleta, où repose Eva Perón. La Recoleta est devenue l’un des plus beaux quartiers de Buenos Aires, avec une architecture d’inspiration française et la luxueuse avenue Alvear.

Déjeuner : libre.
Dîner cabaret : au Rojo Tango, ou équivalent.
Nuit : Hôtel Moreno ou équivalent.